Une autre vision de l'immobilier
agent immobilier indépendant
Recrutement

Qu’est-ce qu’un agent immobilier indépendant ?

Vous envisagez de vous lancer dans l’immobilier ? Dans ce but, vous avez étudié le secteur et porté votre dévolu sur les professions liées à la transaction, et notamment celle d’agent immobilier indépendant – car, pour vous, il n’y a rien de plus important que la liberté dans l’exercice de votre métier. À ce titre, vous pouvez exercer pour le compte d’une agence immobilière à Angers, Laval ou Le Mans, sans être salarié, ou rejoindre un réseau en tant que mandataire immobilier. Avant d’aller plus loin, apprenez à connaître ce métier !

Agent immobilier indépendant ou mandataire immobilier ?

En réalité, agent immobilier indépendant et mandataire immobilier sont deux dénominations qui désignent (quasiment) le même métier.

L’agent et le mandataire partagent un même statut (ils sont indépendants) et sont tous deux rémunérés en fonction des ventes réalisées, c’est-à-dire à la commission. Cette indépendance signifie qu’ils exercent sous un statut juridique particulier (souvent la micro-entreprise) et qu’ils payent leurs propres cotisations sociales.

Les missions d’un agent immobilier indépendant

Les missions d’un agent immobilier indépendant (on parle aussi de « négociateur ») en reviennent à :

  • Prospecter afin de trouver des biens à vendre ou à louer ;
  • Rentrer des mandats (pour avoir des biens immobiliers en catalogue) ;
  • Rechercher des acquéreurs et/ou des candidats à la location ;
  • Accompagner les clients tout au long de la transaction ;
  • Donner des conseils, apporter son expertise.

L’agent ou mandataire agit toujours sous mandat, donc pour le compte d’un mandant : l’agent immobilier ou le réseau titulaire de la carte professionnelle.

L’environnement de travail

L’une des différences entre agent immobilier indépendant et mandataire immobilier réside dans le fait que le premier a la possibilité de rejoindre une agence en tant que salarié. Mais, dans la grande majorité des cas, nous avons affaire à des professionnels indépendants.

En tant que négociateur freelance, vous n’avez pas besoin d’obtenir une carte professionnelle. Toutefois, vous devez exercer sous l’égide d’un titulaire de cette carte (généralement la carte « T » pour « transactions immobilières ») et être mandaté par lui.

L’agent immobilier indépendant travaille pour une ou plusieurs agence(s), dont les règles de fonctionnement interne ne le concernent pas. Il a ses propres horaires et pas de bureau fixe au sein de ces structures. Le mandataire agit sous le contrôle d’un réseau qui lui attribue un secteur (par exemple : un quartier du Mans, une zone spécifique d’Angers, le centre-ville de Laval, voire même une portion de territoire qui englobe plusieurs communes du Maine-et-Loire, de la Mayenne ou de la Sarthe) et lui fait bénéficier de sa puissance marketing et de ses options de formation.

agent immobilier indépendant

La rémunération d’un agent immobilier indépendant ou d’un mandataire immobilier

Parce qu’ils sont indépendants, l’agent et le mandataire sont rémunérés exclusivement sur les ventes réalisées.

L’agent immobilier indépendant touche une commission allant de 35 à 40 %, parfois jusqu’à 50 %, tout en bénéficiant de l’exclusivité d’un secteur déterminé par l’agence pour le compte de laquelle il exerce. Celle d’un mandataire est plus élevée : la fourchette va de 60 à 80 %, et grimpe proportionnellement à son chiffre d’affaires (jusqu’à 100 % au sein de certains réseaux). En contrepartie de son adhésion au réseau et des avantages qu’il en retire, il verse une cotisation.

Ces commissions ne sont pas touchées immédiatement. Même si vous signez une promesse de vente immédiatement après vos débuts, vous devrez composer avec une période de latente incompressible (environ 3 mois) jusqu’à ce que la transaction soit effective. Pendant ce temps, il n’y aura pas d’argent qui rentre. C’est une donnée à prendre en compte quand on envisage de se lancer dans le métier.

L’agent immobilier indépendant, ou mandataire immobilier, est donc un professionnel libre de ses mouvements. Rémunéré à la commission, il fixe ses propres objectifs à atteindre, déploie sa stratégie marketing, et gère son relationnel comme il l’entend. Il est même possible d’exercer ce métier en complément d’une autre activité, par exemple pour apprendre les bases avant de se lancer à temps plein.

Article écrit par:

Nicolas DELAMORTE

Manager

Laisser un commentaire